Pourquoi et comment l’activité physique a changé ma vie ?

 

J’entame ma troisième année de natation. Pour ceux qui ont suivi les premiers articles de ce blog, ils ont vu que cela n’a pas été facile au début.

Car voici un aveu personnel : je déteste le sport,  comme vous peut-être. Comme la majorité des gens normaux.

Le sport était la seule matière où je n’ai jamais eu ma moyenne en classe. J’étais nulle. Au bac, je ne savais même pas nager. Le prof de sport se moquait de moi. J’étais la risée des copains de classe au point de devenir très complexée. Au lycée, j’ inventais donc des tas d’excuses pour ne pas y aller avec la complicité de mes parents. Vous voyez du genre, des maux de ventre ou des règles qui n’en finissaient jamais.

Jeune femme, j’étais ensuite trop prise par le travail et le manque de temps. Je n’ en ressentais  pas le besoin car je n’étais pas grosse. Mon tour de taille était très mince. La jeunesse était à cette époque mon allié, sans aucun doute. Les sportifs étaient pour moi  tout simplement des gens malades et narcissiques.

Puis les années passèrent et les premiers bourrelets commencèrent à s’installer. Quand on approche de la quarantaine, on voit (ou pas) son corps changer. On perd en masse musculaire et on gagne en masse adipeuse. Et cela s’empire au fur et à mesure que l’on reste inactif et que la malbouffe nous piège inexorablement. 

L’alimentation moderne est  catastrophique. Cette fausse abondance alimentaire nous tue agréablement. L’homme ne meurt pas. Il se tue. La modernité et la facilité nous ont ainsi rendu  paresseux et sédentaire. Le capitalisme nous a ensuite enchaîné sournoisement au travail à tel point que nous avons oublié de vivre ! Et vivre, c’est prendre soin de soi et des autres !

Quand on ne possède pas un mode de vie équilibré, quand on est frustré, on se réfugie dans la nourriture et autres exutoires néfastes comme l’alcool ou le tabac.

Commencer à faire du sport surtout tard dans sa vie n’est pas aisé mais pas impossible. 

J’avais donc décidé il y a deux ans de me mettre à la natation et je vais continuer à partager avec vous ce changement qui me remplit de bonheur. Car  j’ai failli me noyer à 3 ans mais j’ai réussi à vaincre ma peur et ma fainéantise. J’ai mis 40 ans à changer mais bon, il vaut mieux tard que jamais !

A la piscine, je nageais comme le petit chien car c’était tout ce que je savais faire. Maintenant, deux ans après, je pratique (sans perfection certes)  toutes les nages allant du crawl au papillon. Je suis passée d’un bassin de 25m à celui de 50m. Au lieu de nager une heure, je suis capable de nager désormais pendant deux heures (avec des pauses pour reprendre le souffle) !

 

Mais comment j’ai réussi à mettre au sport récalcitrante que j’étais  ?

 

Je vais donc continuer à vous raconter mon expérience personnelle. Loin de moi l’idée de vous réciter un article de magazine sur les bienfaits du sport. Tout le monde sait qu’il est utile de faire du sport. Il n’y a pas une semaine sans que la presse n’en parle pas, sans que vos collègues vous y encouragent, votre médecin  vous y incite et même votre conjoint vous en supplie.

Je suis passée par là. Grande feignasse que je suis, je suis arrivée à me motiver. Vous ne trouverez pas aussi une autre personne plus  bornée que moi et pourtant j’ai réussi à changer d’avis. Au début, je ne voulais rien entendre, rien comprendre, rien essayer et donc rien faire !

Comment changer de comportement ? Car la difficulté face au changement sera proportionnelle à votre résistance !

Il y a donc trois étapes simples dans une remise en forme

  1.  Il faut prendre conscience de cette nécessité. Posez- vous alors les questions. Quels sont les raisons de ce besoin de changement ? Le pourquoi est plus important que le comment.
  2. Oui vous avez déduit, il suffit ensuite de le vouloir. C’est une évidence simple.  Le pourquoi vous donnera la motivation nécessaire.
  3. Puis il faut  s’y tenir. Surtout et encore. L’encouragement de notre entourage et les progrès même infimes vous donneront le dynamisme et l’envie de s’accrocher.

Et à chaque étape, vous allez rencontrer des difficultés et des obstacles. Le premier étant vous-même. Vous être votre premier ennemi !

Comme moi, vous allez inventer (et créer) un tas d’excuses et de raisons : pas assez de  temps, trop de travail, trop fatiguée, trop froid, trop tard,  trop dur, trop honte, etc. etc.

Ouf, on devient tout un coup très inventif quand on ne veut pas ! N’est-ce pas ?

Pourquoi ?

Le cerveau aime le plaisir et nous sommes donc enclins à la facilité. 

Et le sport est synonyme de difficulté et de douleur. Inconsciemment, nous rejetons cela. Aussi parce que nous mettons la barre trop haute car nous n’arrêtons pas de nous comparer aux autres.  Certitude, incertitude font partie des 6 besoins de l’homme comme dit Anthony Robbins. Nous voulons aussi aller vite, trop vite. Nous voulons des résultats maintenant alors que l’activité physique est une hygiène de vie continuelle.

Oui j’étais une grande feignasse. Sans honte. J’ai longtemps préféré être dans mon canapé en train de regarder la téloche.  Je travaillais beaucoup et tard. Après le boulot, je n’avais qu’une hâte, c’était de rentrer à la maison pour ne rien faire. Que j’ai fini par ne rien faire de ma vie !   Jeune mais trop fatiguée, trop préoccupée par le quotidien et le lendemain qui n’a même pas commencé !

 

Jusqu’à ce que j’ai décidé d’agir et de prendre ma vie en main. C’est un déclic qui doit vous arriver !

 

Maintenant, je vais vous dévoiler d’autres astuces  pour débuter et continuer un sport.

  1. Faire du sport n’est pas une obligation. Bouger est nécessaire. Et donc toute activité physique est salutaire. 
  2. Ne vous torturez pas à l’idée de finir enchaîner sur un tapis de salle suant et puant. Prendre les escaliers ou marcher au lieu de conduire vous permet déjà de dépenser quelques calories. Habituez votre cerveau à des petits efforts mais constants !
  3. Commencez donc par une activité physique qui vous plaise : individuelle ou collective, extérieure ou intérieure, rythmique ou amusant, etc.
  4. Commencez doucement sans vous faire mal, sans vous traumatiser mais continuez ! On doit habituer notre cerveau à la répétition et il aimera la progression. Il aimera franchir les étapes.
  5. Les habitudes mettent environ 3 mois à changer. Persistez !
    Ne restez pas seuls. Faîtes du sport avec des amis ou la famille !
  6. Donnez-vous du choix et essayez.   Vous voyez, il existe un tas d’activités que vous pouvez pratiquer : de la danse, de la natation, de la marche, du jardinage et même du nettoyage ménager à outrance !
  7. Et surtout débutez ! Ne laissez pas les excuses dicter votre comportement. Ne procastinez pas !
  8. Organisez-vous pour faire du sport !!!  Pas  le temps ? Organisez-vous pour vous en libérer ! Les enfants ? Et votre conjoint, il est où ? Déléguez !  Trop de travail ? Travaillez moins mais plus intelligemment ! Déléguez encore !  Vous ne pouvez pas tout faire. Le travail s’étale selon le temps qu’on lui imparti. 
  9. Adoptez une hygiène de vie plus saine. Une meilleure alimentation plus légère, plus nourrissante qui vous fournira le plein d’énergie !  Je consomme plus de fibres, de graines, de fruits et légumes.
  10. Visualisez et célébrez vos progrès !!!  Notre cerveau aime la récompense à l’effort. C’est ainsi que nous sommes et pouvons nous conditionner. Je ne fais aucun régime particulier mais je mange raisonnablement. J’ai mes petites gourmandises et je craque volontiers pourquelques gâteaux ou croissants le week-end. 

     

Comment j’ai réussi à être accro au sport ?

 

Cela va donc faire  3 ans que je nage et je suis devenue accro au sport.

Les activités physiques relâchent des endorphines et toutes ces autres molécules dans notre cerveau. Cela créé une accoutumance positive ! Moins destructrice que l’alcool ou le tabac !

J’ai choisi la natation et cela me fournit un tel bien-être. Mon seul regret maintenant est de ne pas avoir commencé plus tôt.

L’eau est magique. C’est relaxant. On dort tellement bien ensuite. Je ressens ma colonne vertébrale revivre !

Le sport,  c’est vraiment le meilleur des somnifères naturelles ! On réapprend à respirer, à sentir et à maîtriser notre corps. Cela apaise nos pensées. Nous sommes plus concentrés sur nous, à l’écoute de notre corps et esprit, ouverts aux autres.

On se sent mieux, plus détendu et tellement plus heureux !

Mes sens se sont décuplés avec ma conscience. Même après la natation, je réfléchis plus vite et absorbe des nouvelles informations plus rapidement. 

Il est maintenant prouvé scientifiquement que l’activité physique est bon pour la santé, notre cerveau, notre mental et bien-être. Le sang circule mieux. Le métabolisme se réveille. Nos cellules se régénèrent !

Visitez le site du Dr John Ratey. C’est un psychiatre américain qui en a fait son credo et qui explique scientifiquement les bienfaits du sport. Il démontre simplement les effets positifs sur le cerveau, l’intelligence, notre humeur et la vieillesse.

Enfin, les activités physiques nous mettent en relation avec autrui et favorisent le lien social. Partager les mêmes objectifs, s’encourager, s’entraider. Connexion, amitié, empathie, partage sont des émotions essentielles pour notre équilibre.

Et même en marchant dans la nature, on se retrouve en symbiose avec cette énergie verte. Revigorés !

On a donc besoin de se retrouver avec soi-même en prenant soin de son corps, de se trouver avec des personnes hors du contexte quotidien, de se retrouver avec la nature.

Notre confiance augmente ainsi. Je nage au moins trois fois par semaine.  Tous les soirs, je me regarde dans le miroir et je vois mon corps se tonifier.  J’ai maigri et je rentre maintenant dans mes vieux vêtements.  
C’est super gratifiant ! 

 

En conclusion

Un esprit sain a besoin d’un corps sain. Et un corps sain a besoin exercice physique !

Il n’y a pas d’âge pour commencer à pratiquer un sport.

La régularité est  sinon plus important que la performance sportive !

Ne soyez pas obnubilés par les exploits sportifs ! 

Amusez-vous !   Faîtes du rire et de la détente vos alliés. Un peu de dérision  rendra votre vie plus légère !

N’ayez pas honte de votre corps et du regard des autres. Il y aura toujours plus gros que vous ! 🙂

Et surtout, variez vos plaisirs et activités sportives. La routine tue ! Le changement permet d’apprendre de nouvelles choses, de nous forcer à  s’adapter et à nous améliorer.

Bref, être actif c’est prendre contrôle de sa vie et de sa destinée. Prenez soin de vous et ne laissez pas le temps, les autres, les kilos, les illusions de la vie moderne prendre le dessus.

Aimez la vie ! Aimez-vous !  Soyez audacieux, soyez courageux ! Ouvrez-vous à la nouveauté, aux nouvelles expériences à travers des activités physiques et sociales ! Vous verrez la vie différemment et vous embrasserez le futur avec plus de sérénité et de confiance ! 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Pourquoi et comment l'activité physique a changé ma vie ?, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Posted in Etre en bonne santé et en forme !, Exercise physique
Tags: , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Recherche Amazon

Toujours intéressé et curieux ?

Recevez gratuitement ma sélection de contenu intéressant ! Ne vous inquiétez pas ! Je n'ai pas le temps de vous spammer car trop occupée à profiter de la vie !