Comment gérer la perte d’un proche ?

 

Petit billet intime et triste  cette semaine que de parler pudiquement du décès d’un membre de ma famille. Et de vous conseiller si vous aussi devez un jour perdre un proche.

Car la perte d’un être cher est douloureuse.  Cette douleur part de votre cœur pour  couler dans vos veines, preuve de la sincérité de votre émotion. C’est de l’amour et l’affection que nous éprouvons , que nous avons reçu et perdu avec le départ de ce proche.

 

Ce que vous avez le plus aimé, ce qui vous a apporté le plus de bonheur vous fera forcément le plus mal quand adviendra sa perte.

 

J’ai de la chance d’être née dans une grande famille unie. Nous sommes heureux et riches en amour. En famille, nous partageons les moments les plus heureux comme les jours les plus sombres. Je ne parle pas ici de réussite ou d’argent dont la perte demeure si  superficielle. Tandis que la perte d’un être cher est inestimable.  On peut perdre de l’argent et la regagner, on peut perdre un travail et en retrouver un autre. Mais quand on meurt, c’est un point de non retour, à moins de croire en la vie dans l’au- delà.

 

 La vie doit être chérie comme nos proches car la vie, c’est  un train qui passe. Il y a forcément des hauts et des bas. Des jours heureux comme des jours malheureux.  Il faut donc saisir tous ces moments heureux qui feront  des souvenirs chaleureux. Ces derniers chasseront  ainsi les cauchemars ou les pires tristesses.

 

L’amour, l’affection, les liens familiaux sont des précieux ingrédients du bonheur.

 

Cela fait 4 fois dans ma vie que je souffre de la perte d’un être cher. Avec le temps et l’expérience, j’ai appris à y faire face.

J’espère que cet article pourra ainsi vous aider.

 

Voici donc mes 5 conseils pour mieux gérer la perte d’un être cher

 

  • Partagez votre douleur avec vos proches. Ne restez donc pas seul. Il est normal et humain d’éprouver des émotions.
  • La mort est inévitable. Il faut savoir l’accepter. On ne peut pas tout contrôler.
  • La vie doit continuer tant que votre heure ne sera pas venue. Il y a un temps pour faire le deuil mais il faut ensuite passer à autre chose : continuer à travailler, à se nourrir, à se faire plaisir, à aimer,etc. Faîtes des projets et pensez au futur.
  • Chérissez  vos  proches. L’amour que l’on continuera à recevoir et à donner panse les plaies. Éprouvez de la gratitude d’être encore en vie et en bonne santé pour profiter de la vie.
  • Laissez le temps cicatriser les blessures. Soyez patient. Respirez, méditez, dormez, rêvez,etc.

 

Enfin, je vous conseillerai surtout de ne pas reporter à plus tard ce que vous devez faire avec vos proches aimés. On ne sait jamais ce que demain nous réserve.  Nous  ne pouvons pas contrôler  et prédire le futur  Il faut saisir le présent et partager du temps, de l’attention, et de l’affection  à chaque instant.

Nous devons facilement prisonniers de notre égoïsme ou du rythme imposé par la société ou le travail. Si nous ne sommes pas vigilants, nos proches passeront en dernier. Et quand nous les perdons, c’est alors que nous éprouvons les pires regrets ….

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Posted in Les carnets de Tatie Isa
Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Recherche Amazon

Toujours intéressé et curieux ?

Recevez gratuitement ma sélection de contenu intéressant ! Ne vous inquiétez pas ! Je n'ai pas le temps de vous spammer car trop occupée à profiter de la vie !