les hommes ont oublié qu’ils pouvaient mourrir

 

Petit billet matinal qui en dépit de ce titre funeste est pourtant empreint d’émotions et de réaliste. Et surtout de sincérité.

Je parle souvent de la mort autour de moi. Mon entourage doit me trouver débile d’en parler.  D’ailleurs ils se moquent de moi quand j’aborde le sujet. Et j’ai un jour même  fait peur à mon médecin traitant qui a cru que je faisais une dépression.

 

Je vous rassure : ce n’est pas le cas.

 

J’adore la vie.  Je remercie le ciel et mes parents de m’avoir donné la vie pour vous écrire.

 

La mort ne doit pas être un sujet tabou car il fait partie de la réalité de la vie.

Car tout a un début et une fin. C’est le cycle de la vie.

En prendre conscience fait partie de la clairvoyance. C’est une habitude positive en dépit du sort funeste qui nous attend.

 

Le temps devient ainsi limité. C’est un bien précieux.

 

C’est pour cela que nous ne devons pas gâcher un instant de notre vie :

  • Pour être plus heureux et rendre les gens plus heureux.
  • A préserver la terre et la nature car elle nous nourrit.
  • En agissant pour aider, inspirer, révolutionner l’absurdité du quotidien, s’engager.
    Maintenant. Pas plus tard quand vous serez riche ou à la retraite…

     

Il ne faut pas avoir de regrets dans la vie car l’amertume rend les gens aigris et malheureux.

Souvent, les hommes ont oublié qu’ils pouvaient mourir. Comme Icare.

De par leur égo, leur aveuglement, leur déni, leur stupidité  ou par l’absurdité des sociétés qui nous manipulent.

 

5x394-K_t

 

Prendre conscience qu’un jour, nous ne serons plus de ce monde permet pourtant de :

    • De voir la vie différemment. De faire des pauses, de ralentir, observer et méditer sur le  quotidien. D’aimer la vie.
    • De se comporter autrement avec son entourage : d’aimer plus, d’aider plus. Plus de compassion et de patience ferait du bien au monde actuel.
    • D’être responsable et engagé : Les hommes sont devenus trop égoïstes. Nous courons à notre perte si nous continuons. Telle la construction de la tour de Babel.
    • Nous devons rester optimistes et changer ce que nous pouvons changer autour de nous. Ensemble. 

       

5x399-Tour_de_Babel_t

Pour terminer ce petit carnet, je voudrais dire que l’homme reste perfectible. C’est un message d’espoir.

Qu’il est important de profiter des moments de bonheur qui contribuent à nous ramener à l’essentiel, à la proximité de l’autre, à l’affection et à l’attention que l’on doit à chacun.

Et que les malheurs et les échecs ont fait progresser le monde. Les générations apprennent mais ne doivent pas oublier. Sans la mémoire du passé, nous ne pouvons pas améliorer le présent et concevoir un futur meilleur.

C’est notre destinée en qu’être humain. C’est ce qui nous diffère des animaux. Notre conscience et notre aptitude à évoluer plus rapidement que les autres espèces animales ou végétales.

C’est pourquoi nous devons protéger ce qui nous entoure. C’est de notre responsabilité.

Ne restez pas aveugles et égoïstes ! Réussir dans la vie, être riche en argent, en puissance et pouvoir sont des buts futiles. C’est illusoire et dénué de sens. 

Ne rien faire, c’est aussi pire. C’est un manque de courage et de dignité. Un manque de respect.

Je vous insulte en vous disant cela mais j’espère que cela vous aiderait à prendre conscience de tout cela.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Posted in Etre en bonne santé et en forme !, Les carnets de Tatie Isa, Santé
Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Recherche Amazon

Toujours intéressé et curieux ?

Recevez gratuitement ma sélection de contenu intéressant ! Ne vous inquiétez pas ! Je n'ai pas le temps de vous spammer car trop occupée à profiter de la vie !