Le Pouvoir des Habitudes

 

 

Positives ou négatives, bonnes ou mauvaises, elles influencent pour 40% de notre comportement. Ce que nous faisons de bien ou mal est généralement dépendant de nos habitudes. Elles conditionnent ainsi en partie le succès ou l’échec de nos vies au quotidien que cela soit dans notre sphère privée, professionnelle ou sociale.

Mais elles ne forment pas la destinée comme le décrit   le journaliste américain, Charles Duhigg , qui en a fait l’objet de son ouvrage

dans The Power of Habit – Why we do what we do and how to change.

On peut donc changer nos habitudes. Et vous allez comprendre pourquoi cela est une clef de succès si vous voulez améliorer certaines facettes de votre vie. 

Nous sommes en effet tellement  influencés par nos habitudes comme guidés par elles dans nos pensées et gestes. L’être humain a besoin d’être congruent avec lui même et la répétition le rassure dans son quotidien. C’est pour cela que beaucoup d’entres nous retombons dans nos vieilles habitudes quelques semaines après les promesses émises. N’est-ce pas votre cas ?

Il existe une myriade de mauvaises habitudes pour en prendre que les plus communes : mal se nourrir, manque d’activité, suractivité, manque d’organisation, etc.

La publicité utilise par exemple grandement le pouvoir des habitudes comme le publiciste américain Claude C. Hopkins pour vendre son dentifrice Pepsodent. Lire ici l’ un extrait de l’ouvrage publié par Slate. Le marketing a été ainsi conçu pour influencer nos comportements et habitudes. Cela est vrai surtout dans l’alimentaire.

Si vous n’êtes pas vigilants, vous y perdrez un peu de votre libre arbitre et serez  facilement manipulé par autrui. Pour moi, la nicotine est par exemple la plus grande drogue autorisée après les médicaments industriels.

Pouvoir contrôler et modifier positivement ses habitudes, c’est regagner sa liberté et donc une part de soi.  Et pour cela,  il faut comprendre d’abord  comment sont formées les habitudes et pouvoir agir sur elles.

Les habitudes, quelles soient petites ou grandes, sont toujours composées de 3 éléments formant la boucle des habitudes :

  1. Le signal ou facteur déclenchant de ce comportement automatique. Ou le pouvoir de l’envie irrésistible, du craving, du désir ardent et insatiable.
  2. La routine ou l’habitude elle-même.
  3. La récompense qui indique au cerveau si il faut garder cette habitude ou non dans le futur. D’où l importance de bien définir les récompenses. Le cerveau anticipera cette récompense.

     

Comment transformer les mauvaises habitudes en bonnes habitudes  ? Le postulat est que la mauvaise habitude ne peut pas être effacée. On peut juste changer cette habitude.

  1. Identifier, anticiper et penser à la récompense. Des endorphines sont ainsi libérées dans le cerveau.
  2. Repérer l’envie irrésistible . C’est elle qui est l’origine de la boucle de l’habitat.
  3. Tant que le facteur déclenchant et la récompense restent identiques, vous pouvez changer cette habitude. Il faut y croire !

 

Autres points importants :

– Pour changer les habitudes, il faut donc  y croire et être motivé. Et le faire au sein d’un groupe ou d’une communauté y contribue car on s’encourage mutuellement ! 

–  Vous allez faire des efforts dans ce processus de changement !   Plus l’habitude sera difficile à changer, plus grand sera l’effort !

 

Les  7 conseils pour changer vos habitudes :

  • L’homme fait naturellement ce qui lui fait plaisir. On aime manger un tas de  de cochonnerie car immédiatement les endorphines nourrissent notre cerveau.  Un autre exemple serait les accros du shopping. C’est que l’on appelle la gratification immédiate. Dans nos sociétés de fausse abondance alimentaire ou tout semble accessible immédiatement, on se laisse facilement influencé. On veut tout et vite. Résistez à cette gratification immédiate !
  • L’homme va faire en premier ce qui lui est le plus facile. On remettra toujours au lendemain les tâches les plus difficiles, les plus compliqués, les plus complexes, les plus déplaisantes,  etc. C’est ainsi que nous sommes souvent englués par des tâches non productives. Autre exemple est cette fameuse liste de priorités à établir la veille pour exécution le lendemain. Combien d’entre vous parvenez à l’exécuter entièrement ? Commencez par le plus important et difficile !
  • L’homme est réfractaire au changement car il va toujours préférer rester dans sa zone de confort. Bousculez votre train train quotidien ! Intégrez la dynamique du changement dans votre vie !
  • Changer ses habitudes demande du temps, de la patience et de la ténacité. Statistiquement, il faut en général 60 jours pour qu’une habitude s’installe. Votre cerveau va vous inventer toute sorte d’excuses pour ne pas le faire. Votre entourage tentera de vous influencer mais gardez le bon cap !
  • Changer vos habitudes progressivement et par priorité. Etablissez un plan actionnable en plusieurs parties. Si vous en faîtes trop, tout à la fois, vous n’y parviendrez pas. Par exemple, si vous cherchez à perdre du poids, inutile de vous affamer et de faire du sport en même temps. Cela explique aussi pourquoi les régimes ne fonctionnent pas. Soit parce que vous échouez à appliquer les principes, soit parce qu’une fois le régime terminé, vous retrouvez votre mauvaise hygiène alimentaire et ses mauvaises habitudes.
  • Rendez-vous responsables de vos choix et actions. Arrêtez  de trouver des excuses ou de rejeter la faute sur les autres !
  • Visualisez la récompense du changement de votre habitude. C’est un moyen formidable de rester motivé. Positivez et ancrez le processus de changement dans votre mental.

Pouvoir agir sur ses habitudes, c’est une condition de la réussite et du bonheur. Le but étant d’avoir plus de bonnes habitudes que de mauvaises ou inutiles. De remplacer des mauvaises habitudes par des bonnes habitudes.

Pouvoir agir sur ses habitudes vous ouvrira un potentiel de possibilité dans votre développement grâce à l’application de nouvelles connaissances ou compétences. C’est un cercle vertueux de réussite !

Cela fait plus de deux ans que j’applique ce processus de changement des habitudes. Par exemple pour l’activité physique. J’ai en fait horreur de faire du sport. Pendant 20 ans, je n’en ai pas fait. Nada, nil, zéro !  Je me suis donc mise à la natation car je voulais stabiliser ma prise de poids et canaliser mon trop plein d’énergie.

Les premiers mois ont été difficiles car je voulais abandonner, comme vous. J’avais toujours des excuses à porter de main : trop fatiguée, trop de boulot, pas assez de temps. Mais j’ai continué et persisté en appliquant les conseils cités ci-dessus. Maintenant, je nage trois fois par semaine. Je vois le changement positif sur mon corps qui se tonifie. Ce qui m’encourage à continuer. Le cercle vertueux est donc établi.

Changer ses habitudes est donc possible pour tout le monde !

Et vous, quelles seraient vos mauvaises habitudes que vous désirez changer  ? Quelles seraient les bonnes habitudes que vous voulez adopter cette année ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Posted in Développement personnel, Le pouvoir de l'individu, Lecture
Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Recherche Amazon

Articles les plus lus

Toujours intéressé et curieux ?

Recevez gratuitement ma sélection de contenu intéressant ! Ne vous inquiétez pas ! Je n\'ai pas le temps de vous spammer car trop occupée à profiter de la vie !