Comment se nourrir différemment ? Ou comment mieux s’alimenter ?

 

Je suis en train de terminer un superbe bouquin que je voudrais partager avec vous.

Il s’agit de Eating on the Wild Side de Jo Robinson.

 

 

 

Le livre fait environ 400 pages et est écrit en anglais. Il est facile à lire et regroupe pleins d’astuces sur comment mieux se nourrir grâce aux légumes et aux  fruits.

L’auteur vous conseillera sur leur choix,  la manière de les conserver et cuisiner pour que ces aliments gardent un maximum de valeur nutritive. Ce qui est aussi plaisant dans ce livre est que  Jo Robinson vous fera voyager à travers le temps en vous racontant l’origine et l’évolution de ces fruits et légumes.

 

Dans ce livre, par exemple, j’ai appris :

  • qu’il fallait mieux cuisiner les tomates pour que le taux de lycopène soit amélioré
  • que les carottes cuites sont plus nutritives que crues . Que les carottes oranges sont issues d’un croisement effectué par des chercheurs hollandais
  • que la pomme Granny Smith est plus nourrissante que la Golden Delicious
  • qu’il faut mieux manger ces aliments avec leur peau 
  • que les aliments très colorés sont meilleurs pour la santé sauf pour les pêches et nectarines blanches
  • que les aliments sauvages sont les plus nourrissants alors que les hybrides qui inondent nos supermarchés et qui sont trop sucrés (mauvais pour l’index glycémique)
  • que les aliments astringents et prononcés en goût sont meilleurs que les plus douces
  • que l’industrialisation et la longue chaîne de distribution ont modifié la qualité et la texture des aliments. Ces dernières sont plus dures, plus vertes, moins savoureuses
  • que les légumes et fruits sont mûris artificiellement comme les oranges ou les pommes
  • etc.

 

Petit point négatif du livre est qu’il est assez orienté pour le marché américain. C’est pour cela que certaines variétés de légumes ou  de fruits ne vous interpelleront pas. Mais bon à l’heure de l’internationalisation des semences et des importations, je pense que l’on retrouvera quelques produits  identiques au commerce.

D’ailleurs selon une autre étude, nous ne mangeons plus que maintenant qu’une vingtaine  de légumes et de fruits. Amusez-vous à faire le bilan de vos courses hebdomadaires. Vous constaterez  que vous mangerez toujours le même fruit, le même légume. Qu’au lieu d’avoir 10 choix de pommes, vous  n’aurez plus  que 3 ou 5 au grand maximum.

L’abondance alimentaire a été défavorable pour la qualité nutritive des aliments.

Pourtant le goût, la richesse nutritive et la diversité des aliments sont important pour notre alimentation. Manger frais, équilibré et varié. Difficile quand les lois capitalistes règnent jusque  dans nos assiettes.

C’est pour cela que je recommande de planter nos propres aliments et que  je suis une fervente adepte du consommé local et traditionnel. Et que le troc nous aidera à consommer des aliments plus frais tout en économisant de l’argent.

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Posted in Bien se nourrir, Livres
Tags: ,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Recherche Amazon

Toujours intéressé et curieux ?

Recevez gratuitement ma sélection de contenu intéressant ! Ne vous inquiétez pas ! Je n'ai pas le temps de vous spammer car trop occupée à profiter de la vie !